Macarons au beurre de cacahuètes et confiture

 

Si vous suivez un petit peu mes aventures instagramesques vous savez que j’ai dû m’y reprendre à deux fois pour vous proposer cette recette. Non pas qu’elle soit plus difficile que mes autres recettes de macarons, mais tout simplement que la première fois j’ai réalisé mes coques un peu à la va-vite et j’ai obtenu des coques un peu tarabiscotés. En effet, la réalisation des macarons est tellement habituelle chez moi que parfois je le fais en vitesse et… beh c’est trop rapide. Oui car pour obtenir de beaux macarons ils ne faut négliger aucune étape. Il n’y a rien de compliqué finalement si on suit scrupuleusement la recette. J’ai donc immédiatement compris ce que j’avais loupé : ma meringue que je n’avais pas assez monté. Le résultat était donc pas très joli mais tellement délicieux que je me suis empressé de recommencer pour pouvoir prendre une jolie photo et vous partager ma recette. J’ai eu l’idée d’associer le beurre de cacahuètes et la confiture. C’est un association assez réputée aux US et pour ma part je trouve que ça fonctionne parfaitement. J’ai choisi une confiture de cerise sans sucre ajoutée (c’est important pour limiter la sucrosité des macarons). La crème quant à elle est parfaite : très douce avec ce bon goût de beurre de cacahuètes. Vous pouvez même l’utiliser en ganache sur des cupcakes ! Bien sûr il est important de veiller un prendre un beurre de cacahuètes sans sucre et de qualité et de déguster ces macarons à température ambiante le lendemain pour un résultat WOUAW. Je crois bien que c’est une de mes recettes préférées de macarons désormais (ouuuh ça se joue à peu de choses avec les macarons passion-chocolat au lait).

Pour une quarantaine de macarons

Pour les coques :

150 g de poudre d’amandes
150 g de sucre glace
150 g de sucre blanc
112 g de blancs d’oeufs (vieillis à température ambiante)
1 pointe de colorant marron

Pour la ganache :

128 g de beurre de cacahuètes non sucré
90 g de cream cheese (philadelphia)
54 g de beurre doux
100 g de sucre glace
1 petit pot de confiture allégée en sucre de cerises

 

Mixer finement la poudre d’amandes avec le sucre glace par petites impulsions sans trop insister tout de même pour ne pas que l’amande chauffe.
Placer les blancs d’oeufs dans la cuve d’un robot. Pour ma part j’ai toujours des blancs d’oeufs au congélateur. Je les laisse décongeler à température ambiante le matin pour les utiliser l’après midi. Vous pouvez également séparer les blancs des jaunes deux à trois jours à avant et garder le blanc dans une boite fermée au frigo. Laisser les blancs reprendre une température ambiante avant de les utiliser.

Commencer à monter doucement les blancs en neige. Lorsqu’ils deviennent mousseux, ajouter le sucre en 3 fois. A chaque ajout de sucre augmenter la vitesse du robot pour les serrer. Arrêter le robot lorsque les blancs sont fermes et vous obtenez le fameux « bec d’oiseaux ». Ajouter les poudres (amandes et sucre glace) avec une maryse en 3 fois. Une fois que les poudres sont juste amalgamées à la meringue séparer votre pâte en deux. Dans l’une des deux moitié ajouter la pointe de colorant en marron et « macaronner la pâte » avec une maryse pour colorer uniformément l’ensemble.  Macaronner également la pâte « nature ». Les deux pâtes doivent former un beau ruban et doit être bien homogène, ni trop liquide ni trop épaisse. Verser chacune des pâte dans deux poches à douille distinctes. Couper le bout de chacune et le placer dans une plus grande poche munie d’une douille lisse d’un assez petit diamètre. Dresser vos macarons en faisant des petits mouvement circulaires sur du papier sulfurisé afin d’obtenir un beau marbré. Mon astuce est d’imprimer des gabarit en les téléchargeant via google par exemple ici ainsi je place ma feuille à gabarit sous mon papier sulfurisé et cela me permet d’avoir des macarons réguliers. Laisser crouter 15 minutes (le macaron doit être sec au toucher).

Préchauffer le four à 130°. Placer votre première feuille de macarons sur une plaque froide (idéalement perforée) et enfourner 15 minutes. Surveillez la cuisson. Les macarons sont cuits lorsqu’ils sont solidaires de la collerette. Laisser refroidir chaque plaque avant d’enfourner. Et enfourner vos macarons toujours sur plaque refroidie.

Monter au robot le beurre de cacahuètes, avec le beurre et le cream cheese. Attention il est necessaire que chaque ingrédient soit de température égale (température ambiante). Ajouter le sucre glace et continuer de battre jusqu’à obtenir une texture bien aérienne. Placer cette crème dans une poche à douille.

Retourner les coques de macarons et avec votre pouce enfoncer légèrement la partie plate de macarons afin de creuser légèrement le macarons pour mettre davantage de ganache, c’est important pour l’équilibre. Placer la ganache une poche à douche et dresser un petite peu de ganache sur la moitié des coques. Creuser le centre de la ganache avec une petite cuillère et ajouter une petite quantité de confiture. Sur le plat de la deuxième coque déposer une pointe de ganache que vous étalez. Coller les deux macarons ensemble  en appuyant doucement. Placer au frais au moins 12 heures avant de déguster à température ambiante.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Ils sont magnifiques cela valait la peine de recommencer, j’ai pris des cours pour savoir les faire, acheté le matériel et rien, je n’ose pas me lancer.
    Bravo !
    Bonne soirée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s